Fonderie camerounaise à cire perdue

A quelques kilomètres du Nigéria, en pleine campagne de l'extrème Nord du Cameroun, fabrique en direct d'une coupelle en étain selon la technique de la cire perdue

Confection d'un moule d'argile
Confection d'un moule d'argile

avec une couche de cire en son milieu

press to zoom
press to zoom
Le moule en argile est cuit
Le moule en argile est cuit
press to zoom

Les morceaux d'étain sont mis dans un réservoir confectionné au pied du moule solidifié.

press to zoom

Le reservoir à étain est refermé

press to zoom
press to zoom
Le fourneau
Le fourneau

Le moule est placé dans le fourneau , et les soufflets en peau sont installés.

press to zoom

Le feu est allumé et alimenté par les deux soufflets en peau qui sont actionnés à la main.

press to zoom

L'aide amène la paille qui va alimenter le feu

press to zoom

Le feu prend progressivement

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

La paille est jettée sur le moule pour le recouvrir entièrement de flammes

press to zoom

Au bout de quelques minutes, le recipient est rouge incandescent

press to zoom

Il est sortie du fourneau

press to zoom

Il est retourné. L'étain liquide se glisse à la place de la cire entre les deux couches d'argile. Pendant ce temps il est refroidi par de l'eau

press to zoom
press to zoom

Le reservoir a été ouvert. L'étain en fusion est visible

press to zoom

Le moule est cassé à coup de caillou et laisse apparaitre le récipient en étain

press to zoom
et voilà !
et voilà !
press to zoom